Chargement...

©2021 grandparissud.fr
Tous droits réservés

  • dans 24 jours

LOFOFORA

Les seigneurs de la scène metal française sont de retour, alors, qu'est ce qu'on attend ?

PASS SANITAIRE OBLIGATOIRE

Retour en 2019, Lofofora présente son nouvel album, je lance le disque me demandant si les « vieux » en ont encore dans le ventre... Le verdict tombe implacablement sur l’outrecuidance de mes doutes : dès les premières secondes le ton est donné, rythme froid implacable rapide et fort et puis cette voix, tel un rictus frondeur, reconnaissable entre mille. L’album aurait pu s’appeler « Fontaine de jouvence » mais son titre est « Vanités » : caractère de ce qui est frivole, insignifiant, chose futile, illusoire nous dit le dictionnaire. Se dit aussi d’une Image, tableau évoquant la vanité des choses humaines et la mort.

Ce nouveau disque vient témoigner de toutes ces années de rencontres et d’engagements, 11 titres ne réanimant pas seulement l’esprit des Bad Brains ou du Exploited de « Let’s Start A War » mais offrant bel et bien un son nouveau dans l’histoire du groupe.

11 chansons pour l’exemple, le refus du futur auquel les seigneurs et les fauves nous condamnent, 11 histoires pour cracher son venin avant le désastre, autant de bonnes guerres à mener avant de disparaitre de la surface.

Voilà de quoi parle ce disque, d’une re-connexion directe à la rage adolescente qui fait soulever des montagnes une fois associée à la passion, la joie et l’amitié, qui fait tisser des liens pour évoluer et grandir ensemble. Le disque s’arrête et je me surprends à entendre les paroles d’OTH me revenir en tête … « et tant que nous continuerons, nous serons les maîtres du monde » … « à coups de tambours et de guitares »…

Horaires

Du 12 /11/2021 au 12 /11/2021

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus